39122241_xlCharte de déontologie

Une charte de déontologie pourquoi et dans quel but ?

Lorsque le Syndicat Unitaire des Professionnels de l’Hypnose m’a contacté pour la rédaction conjointe de cette charte j’y ai vu plusieurs points d’intérêts, précisément trois : un intérêt ontologique, un intérêt déontologique et un intérêt syndical.

L’ontologie étant la science de l’être, il faut d’abord se définir, savoir ce que nous sommes et donc ce que nous ne sommes pas.

Cette charte a le mérite de rappeler son champ d’application donc de définir une profession non réglementée en précisant ce qu’elle n’est pas et de fixer les limites de son action ainsi que les conditions de son action c’est l’objet de son article 1 et de son article 2.

Connaissant sa nature il plus clair de comprendre ses devoirs c’est l’aspect déontologique. La déontologie est un corps de règles qui garantissent le client dans son rapport avec un professionnel et qui fixe les rapports entre professionnels, c’est l’objet des articles 3 et 4. Cette garantie de transparence est une exigence qui n’est pas une contrainte mais constitue pour le professionnel une véritable protection.

Cela étant posé cette charte a un intérêt syndical. En effet elle fédère l’ensemble de ses adhérents par un engagement à la respecter et donc à avoir un exercice professionnel cohérent. C’est l’intérêt syndical de défendre une profession, d’être une force de proposition auprès des pouvoirs publics et de se projeter dans l’avenir.

Rédiger une charte, la promouvoir et la mettre en oeuvre montre la maturité d’une profession, son sens général de la responsabilité et sa capacité à se prendre en charge dans l’ordonnancement législatif et réglementaire afin de le faire évoluer en concertation avec ses représentants en ayant à l’esprit tout à la fois l’intérêt général et l’intérêt de la profession.

C’était le premier pas nécessaire pour être lisible, visible et compris.

La suite vous appartient.

Gilles Boxo, Avocat, Ancien Bâtonnier, Membre du Conseil National des Barreaux.